Recrutement massif des jeunes cadres

Tant au Ministère des Finances et du Budget qu’à la tête du Gouvernement, Anicet Georges DOLOGUELE a favorisé le renouvellement des cadres pour une Administration moderne et efficace. Cela s’est traduit à travers: des recrutements massifs dans les Régies financières ; une mise à la retraite organisée des militaires ayant atteint l’âge légale et leur remplacement dans le cadre de la restructuration de notre outil de défense ; une démarche de sensibilisation pour une et aide au retour des jeunes centrafricains de la Diaspora (une grande première dans le genre); des actions d’assainissement des finances publiques, qui ont été au cœur de sa politique durant cette période. Ces actions ont abouti à la signature d’accords avec les Institutions de Bretton Woods, suspendues depuis 1989. La République Centrafricaine a ainsi renoué avec la communauté financière internationale, ce qui a jeté les bases d’un redressement de l’économie qui a profité tous les gouvernements ultérieurs. 

En effet, Anicet Georges DOLOGUELE a procédé à une promotion systématique des jeunes Centrafricains, notamment dans le choix de ses collaborateurs au Ministère des Finances et du Budget et au cabinet de la Primature. Il a également rajeuni la classe politique en nommant un Gouvernement dont la moyenne d’âge était de 45 ans. Il a également poursuivi cette politique de rajeunissement à la BDEAC.